News

#wearemerlo CONSTRUCTIONS À 360°

17 March 2021
L’Ecoin de Catane va du terrassement classique aux constructions indépendantes. Et la Panoramic P40.17 Plus est l'une des machines les plus utilisées. Avec d'autres machines Merlo.
Parler d'Ecoin signifie parler de Gaetano Caruso. L'entrepreneur de Catane se consacre corps et âme, avec son frère, à son entreprise. Une opération qui commence le matin à 5h30 et qui se termine strictement le soir à 19h30. 
« À cette heure-là, tout le monde doit rentrer chez soi », nous dit-il, « par respect de la vie de famille et pour un équilibre fondamental qui, surtout pour les collaborateurs, doit exister entre la sphère privée et la sphère professionnelle ». 
La relation entre Gaetano Caruso et Carmelo Maugeri, propriétaire de la Maugeri Macchine et un des concessionnaires Merlo les plus anciens, a commencé il y a de nombreuses années. « Nous avons démarré notre entreprise en 1990 », nous dit Caruso, « quand une poignée de main avait encore de la valeur. Mon frère et moi ne sommes pas du milieu et notre père faisait tout autre chose. Ce qui était sûr, c'est que nous voulions travailler de manière indépendante ».
Livello 6.png
Livello 7.png
Livello 8.png

Tout a commencé avec les olives

« J’ai reçu l’argent pour l’acompte d’un camion à trois essieux avec benne de la vente d’une Fiat Tipo », nous dit Caruso en souriant, « et j'ai commencé à transporter les grignons des olives vers les cimenteries qui l'utilisaient comme combustible pour les fours ». 
Un service innovant pour l'époque qui a donné lieu à une activité de plus en plus structurée de transports, de manutention et de chargement. Le parc de machines s'est agrandi, tout comme le type de services offerts aux entreprises siciliennes. 
« Nous avons toujours été dévoués à notre travail et nous avons eu la chance de collaborer avec des personnes et des entreprises qui nous ont permis de grandir. Notre force a toujours été de regarder vers l'avenir et de suivre l'innovation technique et technologique, en essayant de nous différencier. Nous avons toujours investi dans des machines qui n’existaient pas en Sicile pour être prêts aux changements en cours », explique encore Caruso. 
Du transport des grignons d'olives à aujourd'hui, Ecoin a connu une croissance significative, engageant environ 200 employés directs qui s’ajoutent à près de 500 employés des entreprises liées. 
« Notre vocation initiale », nous explique Gaetano Caruso, « s'est développée de manière organisée avec les différentes divisions de l'entreprise. En effet, nous effectuons la récupération de matières inertes,
Ecoin utilise depuis un certain temps plusieurs chariots télescopiques Merlo sur tous types de chantiers et pour tous types de travaux. De l'assistance au montage de bâtiments industriels préfabriqués en passant par les finitions intérieures liées à la construction
de murs ignifuges ou la peinture des locaux, le terrassement et la construction d'entrepôts industriels. Ceci s'accompagne à la culture d'une carrière de calcaire et à la production de béton prêt à l'emploi ».
 

Confiance récompensée

 
Le rapprochement à la marque Merlo s'est fait grâce à la relation de confiance avec Carmelo Maugeri. Une amitié entre deux personnes qui ont grandi ensemble et qui ont créé leur propre entreprise pendant les mêmes années. 
Caruso nous dit : « J'ai été très impressionné par la préparation technique et la capacité de pouvoir proposer des solutions en mesure de résoudre certains problèmes du chantier. Avant même d'être vendeur, Carmelo est un véritable consultant que j'appelle souvent pour discuter d'achats qui n'ont rien à voir avec son activité ». 
Et c'est pourquoi Ecoin dispose désormais de plusieurs chariots télescopiques Merlo dans son propre parc de machines : le dernier arrivé, un Panoramic 40.17 Plus, a été immédiatement mis en service sur un chantier de construction d'un bâtiment industriel. « Malheureusement, mon poste de direction actuel demande tout mon temps et m'empêche d'aller sur le chantier pour utiliser les machines », nous raconte Caruso, « mais en parlant avec mes opérateurs et mes responsables de chantier, ils conviennent tous que les chariots télescopiques Merlo sont d'excellentes machines de par leur facilité de conduite et leurs performances. Nous les utilisons à la fois comme moyens de levage classiques et comme nacelles pour travailler en hauteur. Ils sont fondamentaux dans les chantiers de construction d'entrepôts industriels ».

Dans chaque chantier

La présence des chariots télescopiques Merlo est une constante sur les chantiers d’Ecoin. Non seulement des modèles stabilisés tels que le nouveau Panoramic 40.17 Plus mais aussi Roto avec des bras de 26 mètres et d’autres machines frontales fixes. L'utilisation va de la logistique classique à l'assistance dans le montage de bâtiments préfabriqués ou aux finitions intérieures. Des travaux extrêmement différents entre eux, affrontés avec une grande efficacité grâce aux accessoires disponibles dans l’offre Merlo. « Ce sont des machines hautement opérationnelles », nous explique Caruso, « qui nous permettent d'être totalement autonomes sur chaque chantier. Certainement parmi les machines les plus polyvalentes et les plus productives que Carmelo Maugeri nous a proposées au cours de sa longue relation de travail avec nous. De cela, je ne peux qu'être heureux ».

Ecoin, devenir des constructeurs tous azimuts

L'histoire d'Ecoin est profondément liée aux besoins d'un territoire qui développe sa propre vocation productive. Née à Catane de l'évolution des activités commencées dans les années 90 par Gaetano Caruso, Ecoin est aujourd'hui une véritable entreprise de construction active dans différents secteurs connexes mais qui nécessitent de compétences et d’un professionnalisme différents. La construction de bâtiments industriels a mené au développement de la branche de l'entreprise qui s'occupe de la préfabrication d'éléments structurels de construction. Une entreprise dans laquelle les choix entrepreneuriaux ont mené à la gestion de l'ensemble du cycle de production depuis l'extraction du matériau calcaire jusqu'à la production de conglomérats cimentiers et de produits finis. Dans le cycle de construction clé en main, Ecoin pourvoit également au terrassement et aux travaux routiers, à la démolition et à la récupération des gravats dans son propre centre agréé. En 2019, Ecoin a produit 50.162 mètres cubes de béton, construit 61.485 mètres carrés d’entrepôts, 102.618 mètres carrés de sols industriels et extrait 304.427 mètres cubes de matériau de sa propre carrière.